Un sprinter américain interdit d’avoir utilisé de l’herbe « s’est offert 250 000 $ pour représenter la société CBD »

Un sprinter américain interdit d’avoir utilisé de l’herbe « s’est offert 250 000 $ pour représenter la société CBD »

Sha’Carri Richardson a été testé positif au THC lors d’un test de dépistage de drogue le mois dernier (Photo: AP)

Le sprinteur américain et espoir olympique Sha’Carri Richardson – qui a été interdit pour consommation de cannabis le mois dernier – s’est vu offrir 250 000 $ pour représenter une entreprise qui vend des produits à base de CBD.

La star du 100 m et du relais sprint, âgée de 21 ans, manquera les Jeux olympiques de Tokyo plus tard ce mois-ci après avoir reçu une interdiction de 30 jours pour avoir été testée positive au THC – la substance psychoactive trouvée dans l’herbe.

L’interdiction de Richardson prend fin le 27 juillet, ce qui signifie qu’elle aurait pu représenter les États-Unis sur la piste au Japon si elle était sélectionnée par les sélectionneurs d’équipe. Le comité américain d’athlétisme (USATF) a cependant décidé de la laisser à la maison à la suite du scandale de la drogue.

En réponse, Richardson, du Texas, dont le temps de qualification pour Tokyo aurait été le sixième plus rapide de l’histoire, s’est excusé et a demandé aux gens de ne pas la juger « parce que je suis humain ».

EUGENE, OREGON - 19 JUIN: Sha'Carri Richardson participe à la finale du 100 mètres féminin le jour 2 des essais de l'équipe olympique américaine d'athlétisme 2020 à Hayward Field le 19 juin 2021 à Eugene, Oregon.  (Photo de Patrick Smith/Getty Images)

Sha’Carri Richardson participe à la finale du 100 m femmes le jour 2 des essais de l’équipe olympique américaine d’athlétisme 2020 à Hayward Field le 19 juin 2021 à Eugene, Oregon (Photo: Getty)

Alors que Team USA a décidé de ne pas lui donner le feu vert, Richardson s’est vu offrir une toute nouvelle opportunité par le Dr Dabber, une entreprise spécialisée dans la vente de produits de vape et de CBD.

Le CBD, également connu sous le nom de cannabidiol, est le deuxième ingrédient actif du cannabis le plus répandu.

Le Dr Dabber a proposé de payer 250 000 $ à Richardson pour devenir le «médecin» de l’entreprise, ce qui est leur mot pour un ambassadeur.

Dans une lettre adressée à Richardson, qui a été rapportée pour la première fois par TMZ, la société a déclaré:  » Compte tenu de votre talent et de votre grâce au cours des dernières semaines, nous aimerions vous offrir l’opportunité de travailler avec notre équipe en tant que porte-parole du Dr Dabber.

« Cela implique de tester nos dab rigs et nos stylos vape primés en tant que « médecin » résident.

« Nous avons été attristés d’apprendre votre récente suspension de l’équipe américaine d’athlétisme en raison du THC et d’avoir raté l’opportunité de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

« Nous pensons que le THC peut en fait avoir de nombreux effets positifs sur la récupération et le bien-être mental général d’un athlète. »

Crédit obligatoire : Photo de Chris Cooper/Action Plus/Shutterstock (11922157h) Sha'Carri Richardson lors de la conférence de presse ;  Hôtel Hilton, Gateshead, Angleterre ;  Conférence de presse du Grand Prix d'athlétisme de la Ligue de diamant Muller à Gateshead.  Conférence de presse de la Diamond League Athletics, Gateshead, Royaume-Uni - 22 mai 2021

Richardson pourrait manquer l’intégralité des Jeux Olympiques de Tokyo (Crédits : Chris Cooper/Action Plus/Shutterstock)

On ne sait pas combien de temps le partenariat que le Dr Dabber a en tête et jusqu’à présent, Richardson n’a pas répondu publiquement à l’offre.

L’athlète a été banni car le cannabis est interdit par l’Agence mondiale antidopage (Wada).

Dans ses excuses publiques, Richardson a déclaré: ‘

« Je voudrais dire à mes fans, à ma famille et à mon parrainage, aux ennemis aussi, je m’excuse.

«Autant je suis déçu, je sais que lorsque je monte sur la piste, je ne me représente pas, je représente une communauté qui m’a montré un grand soutien, un grand amour et pour vous tous, je vous ai tous échoué.

« Je m’excuse donc pour le fait que je n’ai pas su contrôler mes émotions ou gérer mes émotions pendant cette période », a-t-elle ajouté, en référence à la mort récente de sa mère.

« J’étais définitivement déclenché et aveuglé par les émotions, aveuglé par la méchanceté, et blessé, et cachant ma blessure. »

Elle a ajouté: « Ne me jugez pas, parce que je suis humaine … il se trouve que je cours un peu plus vite. »

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Contactez notre équipe de presse en nous envoyant un e-mail à webnews@metro.co.uk.