St. Cloud adopte les recommandations de zonage pour les ventes de THC et de CBD

ST. CLOUD ― La Commission de planification de St. Cloud a adopté mardi des restrictions de zonage sur la vente de certains produits cannabinoïdes, y compris le THC et le CBD dérivés du chanvre, qui seront ensuite soumis au conseil municipal de St. Cloud pour discussion. En vertu des restrictions, les détaillants agréés ne pourraient pas vendre de produits THC et CBD à moins de 1 320 pieds d’écoles ou d’autres détaillants de cannabinoïdes, ni ne pourront vendre à moins de 350 pieds de lieux de culte ou de parcs.

Le mois dernier, la commission de planification a déposé des discussions sur les restrictions de zonage des produits cannabinoïdes. Le projet d’ordonnance original a effectivement éliminé les ventes dans la majeure partie de St. Cloud en exigeant que les détaillants soient à au moins 1 320 pieds des parcs publics, des écoles, des lieux de culte et d’autres vendeurs de cannabinoïdes.

Les ventes de tabac et d’alcool n’ont pas de restrictions de zonage similaires à St. Cloud, à l’exception des ventes d’alcool sous licence à moins de 1 500 pieds de l’université d’État de St. Cloud.

Le Minnesota a légalisé la vente de certains produits cannabinoïdes dérivés du chanvre comme les gommes et les boissons au THC en juillet. St. Joseph, Sartell, Cold Spring et St. Augusta ont déjà imposé des moratoires sur les ventes de THC. Waite Park envisage également un moratoire.

Becca Most est journaliste municipale au St. Cloud Times. Contactez-la au 320-241-8213 ou bmost@stcloudtimes.com. Suivez-la sur Twitter à @becca_most.

Soutenez le journalisme local. Abonnez-vous à sctimes.com aujourd’hui.