Les pratiques d’étiquetage « trompeuses » du THC et du CBD demandent une lettre de Santé Canada

Les pratiques d’étiquetage « trompeuses » du THC et du CBD demandent une lettre de Santé Canada


Liens du fil d’Ariane

Actualités Législation Légalisation

Santé Canada rappelle aux producteurs que l’affichage de valeurs de THC et de CBD qui « n’ont pas été obtenues à la suite de tests de cannabinoïdes sur chaque lot ou lot de cannabis » peut entraîner une non-conformité.

Auteur de l’article :

Sam Riches DOSSIER : Étiquettes de mise en garde sur les produits du cannabis vendus au point de vente de la Société québécoise du cannabis sur la rue St-Hubert à Montréal.  / DOSSIER : Étiquettes de mise en garde sur les produits du cannabis vendus au point de vente de la Société québécoise du cannabis sur la rue St-Hubert à Montréal. / Photo de John Mahoney /Montreal Gazette

Contenu de l’article

En mars, Mandesh Dosanjh, président et chef de la direction de Pure Sunfarms, a écrit un article de blog sur LinkedIn dénonçant les divergences dans les pratiques d’étiquetage de la puissance parmi les entreprises canadiennes de cannabis.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Plus précisément, Dosanjh a écrit que certaines entreprises adoptaient une approche «statique» pour l’étiquetage des valeurs de THC et de CBD, où «une étiquette de puissance est pré-imprimée et appliquée sur de nombreux lots qui se situent dans une plage prédéterminée pour réduire les coûts».

« Nous pensons que cette approche de l’étiquetage induit les consommateurs en erreur en créant une fausse impression sur la puissance de leur fleur séchée », a-t-il noté.

Dans une lettre obtenue par The GrowthOp, Santé Canada rappelle maintenant aux titulaires de licence que « les valeurs de teneur en THC et CBD affichées sur une étiquette de produit de cannabis séché doivent refléter la valeur testée pour le lot ».

Rien

« Cette approche de l’étiquetage induit les consommateurs canadiens de cannabis en erreur »

Rien

Qu’est-ce que l’accréditation de laboratoire et qu’est-ce que cela pourrait signifier pour votre cannabis ?

Les nouveaux infuseurs de THC de TGOD contiennent 10 mg de THC par sachet et, d'une manière ou d'une autre, une seule portion ne représente que 0,03 gramme de votre limite de 30 grammes.  Photo : Le Hollandais bio vert

Les limites sur la quantité de cannabis que vous pouvez acheter n’ont aucun sens

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Dans la lettre, qui a été envoyée à l’ensemble de l’industrie, Santé Canada déclare que « les pratiques d’étiquetage dans lesquelles les valeurs de THC et de CBD affichées sur l’étiquette d’un produit du cannabis […] qui n’ont pas été obtenus à la suite de tests de cannabinoïdes sur chaque lot ou lot de cannabis, peuvent entraîner une non-conformité.

Santé Canada écrit en outre que les étiquettes dérivées de « résultats historiques basés sur des cultivars ou d’autres pratiques, ne correspondent pas à une mesure précise des valeurs de teneur en THC et CBD d’un lot spécifique et peuvent ne pas correspondre aux quantités que le produit à base de cannabis pourrait produire ».

Dosanjh, qui a contacté Santé Canada pour la première fois à ce sujet en décembre dernier, s’est dit satisfait de ce que dit la lettre, mais aimerait voir plus d’informations sur l’impact potentiel de la non-conformité à l’avenir.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

La lettre « était très claire sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire et comment vous devriez étiqueter », a-t-il déclaré.

Dosanjh a ajouté que les écarts dans les pratiques d’étiquetage pourraient représenter des millions de dollars d’économies et de revenus pour les producteurs qui adoptaient une approche statique.

« Ce que je pense que certains producteurs essaient de faire, c’est d’indiquer aux consommateurs que le produit qu’ils achetaient était à une puissance plus élevée en utilisant une moyenne », a expliqué Dosanjh. « En conséquence, je pense qu’ils ont probablement économisé des millions de dollars s’ils étaient un grand producteur. »

En février, Pure Sunfarms a déposé une plainte concernant cette pratique auprès de Santé Canada.

Selon Bloomberg, qui a obtenu une copie de la plainte, il note que 18 lots distincts de produits vendus sous la marque TWD de Canopy Growth étaient étiquetés à 20 % de THC, et la « probabilité statistique que ces nombreux lots reviennent avec des résultats de test identiques. de précisément 20,0 pour cent est extrêmement faible.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Santé Canada a également précisé dans la lettre que « le contenu en cannabinoïdes peut être raisonnablement arrondi et rester conforme aux exigences d’étiquetage ». De plus, la lettre indique qu’il est acceptable « d’utiliser le signe inférieur à (<) lorsqu'il s'agit de quantités de cannabinoïdes inférieures à 0,1 mg ou basées sur la limitation de la méthode analytique".

Santé Canada ne recommande pas d’étiqueter les produits comme contenant « 0 » THC ou CBD « à moins qu’il puisse être démontré avec assurance que le produit ne contient pas le cannabinoïde pertinent ».

« Je pense qu’il s’agissait de transparence et de faire ce qu’il faut pour les consommateurs afin qu’ils puissent continuer à faire confiance à l’industrie », a déclaré Dosanjh. « Et je suis absolument convaincu que les consommateurs verront cela comme un signe que certaines organisations comme Pure Sunfarms veulent défendre le consommateur et faire ce qu’il faut et ne pas privilégier les profits à la transparence. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Nous nous excusons, mais cette vidéo n’a pas pu se charger.

Abonnez-vous à Weekend Dispensary, une nouvelle newsletter hebdomadaire de The GrowthOp.

Partagez cet article dans votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia Inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.