Epidiolex et le défi du marché du CBD médical

Epidiolex et le défi du marché du CBD médical

Conor O’Brien
19 mars

Un indicateur clé de cette tendance peut être vu au Danemark, où des données récemment publiées mettent en évidence les ventes de produits à base de cannabis médicinal pour le 4ème trimestre 2020.

Au total, les ventes ont augmenté de 27% en 2020 par rapport à 2019, pour un total de 4,6 millions d’euros. Les producteurs de CBD et les fournisseurs de fleurs utilisées pour produire du CBD peuvent noter que l’introduction d’Epidiolex a précipité une baisse de la valeur des ventes d’autres produits CBD, principalement des produits finis et des préparations magistrales fabriquées en pharmacie.

Epidiolex a été introduit au Danemark au 3ème trimestre 2020, suite à l’approbation à l’échelle européenne du médicament par l’Agence européenne des médicaments (EMA) en 2019. Epidiolex est approuvé par l’EMA pour une utilisation dans les formes rares d’épilepsie: syndrome de Lennox-Gastaut et le syndrome de Dravet. Avant l’introduction de l’Epidiolex, les produits finis CBD vendus par les pharmacies représentaient 55% du marché, avec des ventes au T2 d’environ 530 000 €. Au quatrième trimestre, ce chiffre était tombé à 143 000 €, soit un peu moins de 10% du marché total, tandis que les ventes d’Epidiolex atteignaient 710 000 € ou 48% de toutes les ventes de cannabis médicinal.

On ne sait pas exactement combien de patients ont fait le changement, mais il est clair qu’il y a eu un passage de l’achat de divers produits finis au CBD à Epidiolex. Il est fort probable que de nombreux nouveaux patients aient également obtenu des médicaments à base de cannabis pour la première fois au cours des troisième et quatrième trimestres 2020.

Il reste un marché énorme et en croissance pour le CBD magistral et en vente libre. Le composé a une large gamme d’utilisations, et Epidiolex ne remet pas en question bon nombre de ces domaines, par exemple dans les cosmétiques, le bien-être ou dans les compléments nutritionnels. Il a été démontré que le CBD est un puissant composé anti-inflammatoire et antibactérien, avec un bon profil de sécurité et la liste des utilisations potentielles augmente rapidement. À l’avenir, le composé pourrait bien être approuvé pour une utilisation dans de nouvelles conditions et de nouveaux formats, ce qui renforcerait également la confiance des médecins et des utilisateurs dans le produit.

Le CBD peut également être produit à un prix relativement bas et commercialisé sans traitement intensif, ce qui signifie que le produit final peut être vendu à des prix abordables tout en maintenant les marges bénéficiaires. Epidiolex, en revanche, coûte cher, environ 32 500 $ US par an et par patient, ce qui signifie que les ventes dépendent des patients, de l’aide sociale nationale ou des assureurs pour prendre en charge le coût qui peut décourager une certaine adoption.

De plus, beaucoup considèrent le CBD comme une alternative aux produits pharmaceutiques traditionnels. L’enquête menée par Prohibition Partners auprès de milliers d’utilisateurs indique que le CBD est considéré par de nombreux consommateurs et patients comme une alternative naturelle à base de plantes aux produits pharmaceutiques, ce qui peut en dissuader certains d’accepter Epdiolex. Enfin, il est toujours conseillé aux patients de demander des conseils sur l’utilisation du CBD à leurs médecins lorsqu’ils traitent des conditions médicales.

Prohibition Partners approfondira ces questions et la chaîne d’approvisionnement au sens large de l’Europe dans leur 6e édition à venir du rapport sur le cannabis européen.

Pour des opportunités de recherche, de conseil et de parrainage sur mesure, contactez: info@prohibitionpartners.com