Comment les événements virtuels ont changé le visage du réseautage

Comment les événements virtuels ont changé le visage du réseautage

Cette année, 49% des spécialistes du marketing B2B remplacent les événements en direct par des webinaires en réponse à la pandémie, selon la société d’analyse de données Statista.

Ce n’est pas un pivot qui a été facile à faire.

La plupart des planificateurs d’événements se concentrent sur l’expérience client, en alignant des conférenciers étoiles et en hébergeant dans le meilleur emplacement possible pour leurs données démographiques.

Si l’on devait choisir entre assister à une conférence à Burlington, Vermont ou Las Vegas, Nevada, la plupart seraient enclins à choisir Las Vegas en raison de sa situation géographique relativement centralisée, de ses tarifs aériens abordables et de l’abondance d’activités après les heures.

Les plates-formes sont le nouvel emplacement

Maintenant que le lieu de l’événement n’est plus pertinent, l’accent a été mis sur la plate-forme qui offrira l’expérience la plus engageante et le retour sur investissement le plus élevé pour les participants et les exposants.

Dans une interview avec Cannabis & Tech Today, le PDG de la Cannabis Science Conference, Josh Crossney, a partagé cela, car il devait repenser leur stratégie événementielle pour 2020.

Il envisage de passer au numérique, du moins temporairement.

«Ce que j’ai fait ces deux dernières semaines, c’est en fait simplement acheter différentes plateformes. Ils sont tous si différents et varient dans les capacités qu’ils offrent », a noté Crossney.

Choisir un fournisseur de technologie événementielle

Les différences de plates-formes sont vastes.

Selon EventMB, une société de recherche de données spécialisée dans les événements, 42% des fournisseurs de technologies d’événements virtuels fonctionnent depuis moins d’un an.

Cela se traduit par des différences notables dans la technologie et l’expérience utilisateur de chaque plate-forme.

Certains d’entre eux sont, à bien des égards, un portail Zoom – offrant aux orateurs la possibilité de présenter ou de répondre à des questions, mais rien d’autre.

Certains vont plus loin et proposent un contenu vidéo à la demande monétisable après l’événement, ce qui génère des revenus supplémentaires pour les planificateurs d’événements tout en ajoutant de la valeur pour les participants.

La monétisation des événements numériques s’est avérée difficile.

Près de 25% des plates-formes d’événements virtuels n’offrent pas d’analyse pour prouver un retour sur investissement pour les sponsors, selon l’analyse d’EventMB de 94 fournisseurs de technologies d’événements virtuels.

Engagement

D’autres plates-formes encore sont plus complexes, offrant aux participants un domaine virtuel où ils peuvent interagir en tant qu’avatars, rappelant les jeux Sims populaires.

Ces plates-formes offrent un niveau d’engagement et de gamification qui n’est généralement pas associé aux modèles d’événements basés sur Zoom.

Sans surprise, l’engagement a été particulièrement difficile pour les plateformes virtuelles.

De nombreux fournisseurs de technologie événementielle s’appuient sur des sondages en direct et des enquêtes pour faciliter la participation du public, avec seulement 52% capables de gamifier l’expérience d’une manière ou d’une autre, a noté EventMB dans leur analyse.

La mise en réseau

On peut soutenir que la facette la plus importante d’un événement réussi est les relations qui se développent en conséquence.

Comme l’a noté Crossney, «J’ai l’impression que vous obtenez le meilleur réseautage lorsque vous êtes en personne, mais nous sommes dans ces temps étranges. Vous devez vous adapter pour rester pertinent et en face de votre public tout en donnant aux clients et aux fournisseurs une chance de rester devant votre public. »

De nombreuses plates-formes d’événements numériques offrent aux participants un moyen de se connecter, telles que des salles de discussion de groupe, des capacités de réunion individuelles et même une discussion vidéo privée.

Moins de 30% des répondants aux études d’EventMB ont déclaré avoir une zone de réception pour les participants à se rassembler
et interagir.

Les foires commerciales étaient devenues si omniprésentes dans l’espace du cannabis qu’il était facile de les prendre pour acquis, ainsi que les liens qu’elles offraient aux entreprises qui les fréquentaient.

Comme l’a rappelé Crossney, «Vous pourriez aller à une conférence sur le cannabis tous les jours de l’année et les manquer. Je voyageais régulièrement trois à quatre fois par mois, et juste avant tout ça, je commençais à … ne pas m’épuiser, mais mon chien, ma famille, mon lit me manquait … alors j’étais un peu au-dessus de tout Voyage. »

Mais, comme la plupart d’entre nous, il a rapidement noté son désir de ces connexions maintenant qu’elles ne sont pas disponibles.

«Faites attention à ce que vous souhaitez, car je m’ennuie d’être là-bas, d’aller à des conférences, de voir des amis et de faire de gros câlins. Beaucoup de mes collègues de ce secteur sont devenus certains de mes amis les plus proches.

Alors que la plupart des événements virtuels n’ont pas d’option «Donnez un gros câlin», ils offrent des moyens de voir le visage de l’autre, de discuter et d’apprendre quelque chose de nouveau dans le processus.

De nombreux événements proposent des démonstrations en direct, des vidéoconférences et des salles d’exposition pour faciliter certaines de ces opportunités de connexion.

Un mariage fait dans la commodité

À un moment donné, les événements en personne feront leur retour.

À ce stade du développement technologique, jusqu’à ce que nous portions tous Google Glass et que nous utilisions des téléviseurs scratch-n-sniff, les événements en personne ont un avantage certain sur les productions virtuelles.

Les gens veulent serrer la main et ramasser un butin monogrammé, mais il serait insensé de penser que les événements numériques disparaîtront lorsque l’industrie en personne rebondira.

Beaucoup voudront toujours une option virtuelle, qu’ils soient immunodéprimés, vivant dans un endroit éloigné ou simplement désireux de dormir dans leur propre lit, la numérisation des interactions est là pour rester.

Explorer un nouveau territoire

Cannabis & Tech Today est un nouveau venu dans l’espace événementiel.

Nous n’avons pas eu le luxe d’années d’expérience en unissant notre public à travers des conférences ou des expositions.

Nous avons plutôt accès à des technologies de pointe.

Pour la conférence et exposition Emerge Virtual Cannabis, notre publication a examiné une longue liste de plateformes technologiques d’événements virtuels potentiels.

Celui qui s’est démarqué était Hyperfair.

C’est immersif, attirant les participants dans un monde virtuel où leurs avatars peuvent se promener dans une salle d’exposition semblable à un jeu.

Les participants se promènent de stand en stand, collectant des objets virtuels qui se traduisent par de vrais prix, et entrant et sortant des auditoriums.

Que les participants prennent part à des questions et réponses avec des leaders de l’industrie ou discutent de variétés avec un autre connaisseur de cannabis, les six étages d’expériences virtuelles de la plateforme encouragent la participation active.

Pour les sponsors et les exposants, les rendus de produits 3D donnent aux clients une autre raison de visiter des stands personnalisés.

De plus, Hyperfair mesure l’analyse comportementale, transformant chaque interaction en intelligence exploitable.

Cette plateforme n’a jamais été utilisée dans l’industrie du cannabis.

C’est un risque pour notre publication, qui se lance dans un nouveau territoire avec la technologie émergente, mais cette idée résonne avec nos thèmes principaux – le cannabis et la technologie.

L’espace du cannabis est encore en développement et, d’un point de vue fédéral, c’est toujours une entreprise risquée.

De même, la technologie est souvent effrayante, accablante ou frustrante – jusqu’au jour où elle est si ancrée que vous ne pouvez pas imaginer la vie sans elle.

Chez Cannabis & Tech Today, nous ne savons pas à quoi ressemble l’avenir des événements virtuels, mais nous sommes ravis d’émerger ensemble dans un avenir plus connecté.