Ce que vous devez savoir sur les effets secondaires du CBD

Ce que vous devez savoir sur les effets secondaires du CBD

Des réponses d’experts à vos principales questions sur la façon d’utiliser le CBD en toute sécurité pour un maximum d’avantages pour la santé.

par Sarah Ludwig Rausch rédactrice en santé

iStock

Sur cette page

Les produits CBD – fabriqués à partir d’un produit chimique trouvé dans la plante de cannabis appelé cannabidiol – font fureur en ce moment. Vous pouvez les acheter en ligne, dans les pharmacies et même dans les stations-service locales, sans parler des dispensaires de marijuana médicale. Alors que les entreprises font des déclarations générales sur ce que le CBD peut faire, la vérité est qu’il n’y a tout simplement pas encore beaucoup de preuves scientifiques définitives à ce sujet. Voici le corpus actuel de connaissances sur les effets secondaires du CBD et son efficacité dans le traitement de choses comme la douleur chronique, l’anxiété et les problèmes de sommeil.

Comment votre corps réagit au CBD

Tout d’abord, le seul CBD approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis est Epidiolex, un médicament contre les crises d’épilepsie pour les enfants atteints de troubles épileptiques rares. Pour cette raison, la plupart de ce que nous savons sur les effets secondaires du CBD provient des essais cliniques sur Epidiolex. Dans ces essais, les effets secondaires les plus courants étaient la somnolence, la perte d’appétit, la diarrhée, la fatigue, les enzymes hépatiques élevées, les éruptions cutanées, l’insomnie et les infections.

Cependant, «cela ne peut pas nécessairement être généralisé à l’ensemble de la population», explique Ryan Vandrey, Ph.D., professeur à l’unité de recherche en pharmacologie comportementale de la Johns Hopkins University School of Medicine à Baltimore. «Les enfants participant à ces essais prenaient généralement beaucoup d’autres médicaments, de sorte que les événements indésirables observés ne se traduiront pas nécessairement par un adulte en bonne santé.» Ils prenaient également des doses extrêmement élevées d’Epidiolex, bien plus qu’une personne typique utilise pour l’anxiété ou la douleur.

Le CBD que vous achetez à la pharmacie et le CBD que vous obtenez dans un dispensaire de marijuana médicale ne sont pas les mêmes non plus, ce qui signifie que les effets secondaires pourraient être différents, souligne Maureen Leehey, MD, directrice de la division des troubles du mouvement à l’école de l’Université du Colorado. of Medicine à Denver, CO. Le CBD acheté dans un dispensaire contient plus de tétrahydrocannabinol (THC), le produit chimique qui provoque une élévation, que le CBD que vous pouvez obtenir dans d’autres points de vente. Pourquoi? Parce que chaque type est extrait de deux types différents de plantes de cannabis: le chanvre ou la marijuana.

En règle générale, dans un dispensaire de marijuana à des fins médicales, vous trouverez du CBD extrait d’une plante de marijuana, ce qui signifie qu’il contient plus de 0,3% de THC, plutôt que du chanvre, qui contient 0,3% ou moins de THC. Mais même si vous achetez un produit CBD à base de chanvre, étant donné que la quantité de THC dans le CBD est mal régulée, votre produit peut contenir beaucoup plus que vous ne le pensez, dit le Dr Leehey. Tout cela signifie que vous pourriez ressentir des effets secondaires du THC plutôt que du CBD, en fonction de ce que vous utilisez.

Ensuite, il y a la question des différences de dosage. Vous prenez peut-être 5, 10 ou 20 mg de CBD à la fois, alors qu’une personne sous Epidiolex prend jusqu’à 20 mg / jour par kg de poids corporel (cela se traduit par 1360 mg / jour pour une personne de 150 lb). Cela dit, le Dr Leehey dit que le CBD à ces faibles doses a tendance à être très bien toléré et à avoir peu d’effets secondaires.

Comment le CBD interagit avec vos médicaments

Le CBD a le potentiel d’interagir avec d’autres médicaments, ce qui peut entraîner des effets secondaires graves. «Nous n’avons pas une connaissance complète de l’étendue de ces interactions à ce stade», dit Vandrey, «mais il semble que le CBD aura un impact sur le métabolisme de plusieurs autres classes de médicaments.»

Les essais Epidiolex ont montré des interactions médicamenteuses significatives, selon le Dr Leehey. Parce que le CBD est métabolisé par le foie, il a tendance à interférer avec d’autres médicaments également métabolisés par le foie, comme certains antidépresseurs, anticoagulants, benzodiazépines et autres médicaments contre les crises.

«Il y a deux enzymes hépatiques particulières par lesquelles le CBD agira, donc si un autre médicament que vous prenez agit également grâce à ces enzymes, ce médicament pourrait être plus ou moins puissant», explique-t-elle. Il en va de même pour la façon dont ces médicaments métabolisés par le foie affectent le CBD – ils peuvent rendre le CBD plus ou moins puissant.

Les deux experts conviennent qu’il est important de parler à votre médecin avant d’utiliser le CBD, surtout si vous prenez d’autres médicaments, car le potentiel d’interactions médicamenteuses est si élevé.

Mais ça marche?

La plupart de ce que nous savons sur l’efficacité du CBD pour traiter la douleur chronique et aider à dormir est anecdotique, dit Vandrey. «Il est possible que cela aide, mais nous avons besoin de preuves», dit-il. Vandrey pense également qu’en ce qui concerne le soulagement de la douleur, «nous devons comprendre si c’est du CBD ou une autre substance de ces préparations de CBD qui aide à soulager la douleur.» Par exemple, il dit que beaucoup de formulations topiques de CBD sur le marché contiennent les mêmes ingrédients actifs que d’autres analgésiques topiques, tels que la lidocaïne, le menthol, le camphre, les salicylates ou la capsaïcine, que l’on trouve dans des produits comme Icy Hot, Biofreeze, Capzasin, et Bengay. «Bien que je ne doute pas que les personnes qui signalent un soulagement de la douleur ressentent un soulagement de la douleur, cela peut être dû à la formulation de ce produit particulier et peut-être indépendant du CBD», dit Vandrey.

Et bien que certaines études aient montré que le CBD peut réduire considérablement l’anxiété sociale, «au-delà de cela, nous manquons encore de données de bonne qualité sur l’évaluation de son impact sur l’anxiété», dit Vandrey. Sans la recherche solide pour le soutenir, le Dr Leehey ne recommande pas d’utiliser le CBD pour l’anxiété ou le sommeil, et elle dit qu’ils sont chers pour ce que vous en retirez. Mais si vous êtes toujours curieux d’essayer le CBD, voici ce que le Dr Leehey dit de rechercher:

Pour dormir, essayez un produit CBD à base de chanvre ou un produit à haute teneur en CBD et en THC d’un dispensaire. (La teneur en THC ne devrait pas dépasser 1 à 2 mg et le CBD devrait être d’environ 10 mg, dit-elle.) Prenez-le avant de vous coucher pendant 10 jours et voyez si cela aide. Sinon, arrêtez.

Si vous souhaitez essayer le CBD contre l’anxiété, envisagez d’augmenter progressivement votre dose au cours d’un mois (une dose dure environ 6 à 8 heures). Commencez avec 5 mg d’huile de CBD ou de gomme deux fois par jour pendant quelques jours, puis montez à 10 mg deux fois par jour. Après cela, essayez 10 mg trois fois par jour, en augmentant lentement jusqu’à un maximum de 25 mg trois fois par jour au cours du mois. Restez sur cette dose maximale pendant un autre mois et voyez si c’est bénéfique. Si cela n’aide pas, réduisez votre dose de moitié pendant une semaine, puis coupez-la de nouveau en deux pendant une semaine, puis arrêtez.

Procéder avec prudence

Le Dr Leehey dit que les personnes âgées doivent être prudentes lorsqu’elles prennent du THC, car cela peut provoquer des étourdissements, augmentant ainsi le risque de chutes. Et si vous souffrez de psychose, d’anxiété, de dépression ou d’épilepsie, il est probablement préférable d’éviter également le THC. Fondamentalement, «si vous voulez prendre du CBD pour votre état de santé, parlez-en d’abord à votre médecin de soins primaires ou à un médecin traitant de la marijuana», conseille le Dr Leehey.

N’oubliez pas qu’Epidiolex est le seul produit à base de CBD approuvé par la FDA et qu’il n’est disponible que sur ordonnance, explique Vandrey. «Tout ce qui est acheté en dehors de ce produit approuvé par la FDA comporte des risques. Et l’assurance qualité est discutable pour beaucoup de ces produits. »

Il existe des études, y compris celles auxquelles Vandrey a participé, qui montrent à plusieurs reprises que la précision du dosage sur les étiquettes des produits CBD n’est pas très bonne. Ces études ont révélé que de nombreux produits contiennent également des contaminants tels que des métaux lourds, des pesticides et même d’autres médicaments. «Vous devez être un peu inquiet de ce que vous obtenez du point de vue de la qualité, ainsi que du point de vue de la précision de la dose», dit-il.

Les allégations de sécurité et d’efficacité concernant les produits CBD peuvent également être surestimées à l’heure actuelle. «Je ne dis pas qu’ils ne sont pas sûrs, je ne dis pas qu’ils ne sont pas efficaces, ce que je dis, c’est que chaque fois que vous évaluez l’innocuité ou l’efficacité, cela doit être fait pour un produit spécifique», dit Vandrey. » En d’autres termes, bien qu’Epidiolex ait été évalué pour sa sécurité et son efficacité, cela ne signifie pas que tous les produits CBD fonctionnent de la même manière, ni même contiennent la même quantité de CBD.

Par exemple, les chercheurs d’une étude Vandrey ont participé à l’achat de 84 produits CBD en ligne qui contenaient supposément la même quantité de CBD. Ils ont constaté que 26% des produits contenaient moins de CBD que leurs étiquettes ne le prétendaient, 43% avaient plus de CBD et seulement 31% avaient la quantité de CBD indiquée sur l’étiquette.

Conclusion: Si vous décidez d’essayer les produits CBD, même si vous n’avez pas de problème de santé particulier, c’est une bonne idée d’en parler d’abord à votre médecin. Cela s’applique particulièrement si vous prenez d’autres médicaments, y compris des médicaments en vente libre ou des suppléments. Votre pharmacien est également une bonne ressource pour découvrir les interactions médicamenteuses potentielles. Il vaut mieux être zélé en ce qui concerne votre santé.

Sarah Ludwig Rausch

Rencontrez notre écrivain

Sarah Ludwig Rausch

Sarah Ludwig Rausch est une rédactrice et éditrice spécialisée dans la santé dont les spécialités comprennent la santé mentale, les maladies, la recherche, les médicaments et les maladies chroniques. Elle a écrit pour le Christian Science Monitor, l’American Cancer Society, la Cleveland Clinic, PsychologyToday.com, la MedShadow Foundation, le test ACT, etc.