CBD : quel est l’impact de cette plante sur l’écologie ?

CBD : quel est l’impact de cette plante sur l’écologie ?

Le cannabidiol (CBD) est une molécule thérapeutique directement issue de la plante de cannabis. Selon les chercheurs, cette plante aurait de nombreuses vertus thérapeutiques sur la santé physique, mais aussi mentale. En raison de ses bienfaits, la culture du CBD a été légalisée depuis peu par le parlement européen. Mais avec la prise de conscience écologique, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’impact environnemental de cette plante. Découvrez dans cet article l’impact du CBD sur l’écologie.

Le CBD : c’est quoi ?

Le CBD est une plante thérapeutique qui est utilisée depuis plusieurs siècles. Sujet de nombreuses études scientifiques, il a démontré ses bienfaits sur plusieurs points. En effet, la consommation du CBD permettrait entre autres de lutter contre le stress et l’anxiété ; de traiter certains symptômes de l’épilepsie ; de prévenir l’Alzheimer ; d’optimiser la fonction de la mémoire ; de lutter contre la nausée ; de soulager les douleurs.

La particularité du CBD est qu’il ne présente aucun effet stupéfiant et n’entraine pas de dépendance contrairement à son voisin le tétrahydrocannabinol (THC). Sur le marché, cette molécule thérapeutique est disponible sous de nombreuses formes à savoir : la fleur de CBD, l’huile de CBD, la résine CBD, les produits alimentaires CBD, E-liquides CBD et bien d’autres produits.

Quel est l’impact environnemental du CBD ?

Aujourd’hui, le changement climatique est au cœur de tous les débats. Comme vous pouvez le voir sur idées Bio, de nombreuses techniques sont en train d’être développées pour lutter contre le changement climatique, éliminer le C02, réduire les émissions de gaz à effet de serre. Dans ce sens, bon nombre de gens se demandent si la légalisation et la culture du CBD n’auraient pas une influence négative sur la biodiversité.

Mais, à en croire les scientifiques, cette plante n’a aucun effet négatif sur l’environnement. Selon ceux-ci, elle pourrait même être une puissante alliée pour atteindre les objectifs écologiques. En effet, les différentes études réalisées ont permis aux chercheurs de découvrir que le CBD présente d’innombrables qualités.

La culture du CBD évite la sécheresse

Le CBD, grâce à son système racinaire profond, est une culture qui résiste parfaitement à la sécheresse. De plus, pour pousser, cette plante ne requiert par une grande quantité d’eau et donc ne nécessite pas l’installation d’un système d’irrigation. Par ailleurs, les chercheurs ont démontré que le CBD peut également aider à stabiliser les sols. En effet, cette plante libère des nutriments très riches qui permettent de reconstituer et d’optimiser la santé du sol.

La culture du CBD ne nécessite pas d’intrants

Si vous souhaitez cultiver du CBD, vous n’avez pas besoin d’utiliser des produits phytosanitaires tels que les insecticides, les fongicides, ou encore les herbicides. En effet, cette plante a la capacité de pousser assez rapidement et naturellement. De plus, cette croissance est si rapide qu’elle altère le développement des mauvaises herbes environnantes. Par ailleurs, il est important de préciser que le CBD ne nécessite aucun entretien spécifique.

Le CBD absorbe les émissions de CO2 de l’atmosphère

L’une des qualités environnementales les plus importantes du CBD est qu’il est capable de conserver un grand taux de CO2 dans ses structures. Ainsi, cette plante participe efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique. Selon les experts, un hectare de chanvre peut absorber jusqu’à 15 tonnes de CO2 par an.

Toutefois, dans le but de conserver cette dynamique écologique, le consommateur a également un rôle à jouer. En effet, pour passer commande, celui-ci doit se tourner uniquement vers les plantes et la CBD bio et de qualité supérieure. Ainsi, il limite la culture par les pesticides et les traitements chimiques.